Semaine européenne
de la réduction des déchets

Vous êtes ici

Édition en cours de la SERD : du 20 au 28 novembre 2021

Lauréats 2020

Catégorie coup de cœur du jury

Élaboration d’un guide « Mon animal Zéro Déchet »

Projet porté par la Communauté de communes Calvi-Balagne en Haute Corse.

Le guide « Mon Animal Zéro Déchet » a été réalisé par la Communauté de Communes Calvi-Balagne, en relation avec le programme « Familles Zéro Déchet ».
Ce guide a pour vocation d’aider les propriétaires d’animaux de compagnie à réduire les déchets générés au quotidien par l’entretien de ces derniers.
Les animaux ont souvent une place à part entière dans nos vies et si nous voulons le meilleur pour eux, tout ce qui a attrait à leur bien-être, la nourriture, mais aussi les objets qui les entourent, doivent nous interpeller : sont-ils bien sans danger ? Où ont-ils été fabriqués ? Et à quel prix pour l’environnement ? Quels sont les déchets qui en résultent et sont-ils recyclables ?

Ce guide propose des pistes et des astuces pour réduire l’impact de la litière, réduire les emballages, préparer les repas des animaux, mieux choisir les accessoires et les jeux ou encore des recettes pour prendre soin de vos animaux de compagnie.

Quelques pistes sont proposées pour les sujets suivants.

La litière (400 000 tonnes de déchets par an) qui peut générer :

  • la consommation de ressources non renouvelables (argile extraite de carrières) et de bois vierge ;
  • la production de poussières lors de la fabrication ;
  • l’utilisation de substances dangereuses pour l’environnement et la santé dans le cas de litières blanchies, parfumées ou traitées par fongicides ou pesticides ;
  • la production de cendres lors de l’incinération et de lixiviats lors de l’enfouissement.

Quelques astuces sont données pour réduire l’impact de la litière :

  • utiliser de la litière en carton, papier ou pellets de préférence d’origine locale ;
  • fabriquer sa litière en papier ;
  • et bien sûr, lorsque c’est possible, composter les déjections de ses animaux.

La nourriture
Pour réduire ou supprimer les emballages des croquettes et des boîtes : confectionner les repas de ses animaux (en demandant l’avis d’un vétérinaire diététicien).
Une recette pour confectionner une boule de graines pour les oiseaux est également proposée.

Les accessoires

  • Les préférer en matière solide, donc durable, également en matière naturelle pour faciliter le traitement.
  • Les acheter d’occasion ou chez des artisans locaux.
  • Les confectionner avec des matières de récupérations (vieil oreiller, paire de chaussettes pour des jeux par exemple).
  • Un tutoriel pour faire un griffoir à chat est renseigné dans le livret.

Les soins
Des recettes pour confectionner ses soins pour animaux sont présentées.
À la fin du guide, l’adresse du refuge canin de Calvi est donnée afin de penser à cette structure pour les dons.
Les adresses physiques et internet des sites intéressants pour se rapprocher du Zéro Déchet avec son animal sont renseignées sur la dernière page du guide.

 Facebook

Voir les guides sur le site de la Communauté de communes Calvi-Balagne


Catégorie administration et autorité publique

E-messages d’information et Serious Game sur la gestion responsable des déchets « Renforçons nos engagements ! »

Projet porté par la Mutualité Sociale Agricole de Bobigny en Île-de-France.

La Mutualité Sociale Agricole (MSA) est le 2e régime de sécurité sociale obligatoire français. Il couvre l’ensemble des risques des exploitants, employeurs agricoles et de leurs salariés (5,5 millions d’assurés).

Le choix de la MSA s’est porté sur une action de sensibilisation sur les 5 thèmes de la SERD via les newsletters et le serious game dans une approche complémentaire. Les articles des newsletters ainsi que les réponses du serious game étaient documentés et sourcés. Les liens hypertextes permettaient d’approfondir les sujets. Exemple : Memory CiviTime.

Les actions portées par la MSA avaient comme objectifs de faire passer des messages de manière simple et ludique dans le domaine de la réduction des déchets ainsi que de renforcer l’engagement et d’acculturer et sensibiliser les salariés tant au niveau professionnel que personnel aux initiatives menées en matière de réduction des déchets. Elles se sont adressées à tous les collaborateurs français de la MSA : les 37 référents Responsabilité sociale et sociétale de l’entreprise (RSSE) ; les salariés déjà membres de groupes projets et/ou leaders sur ces sujets, déjà engagés dans des actions de réduction voire de recyclage des déchets ; les collaborateurs ambassadeurs dans différentes directions ou sites de la caisse de MSA tout en incluant le top management.

Détail de l’action

1 - E-informations

  • 13/11/2020 : diffusion par l’équipe RSSE de la CCMSA d’une newsletter numéro spécial SERD # 1 aux référents RSSE et directeurs généraux de caisse de MSA rappelant les enjeux de la réduction des déchets, annonçant la préparation du jeu, son principe et les consignes pour constituer les équipes.
  • 26/11/2020 : diffusion d’une newsletter numéro spécial SERD # 2 sur des idées d’animations à mettre en œuvre pour intégrer des bonnes pratiques en matière de gestion des déchets à la vie de l’entreprise, sensibilisation au fait que le recyclage est un secteur dynamique et créateur d’emploi, et de manière ludique à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Cette action a été menée en partenariat avec Civitime, prestataire du serious game.

2 - Organisation, pour la première fois, en partenariat avec la société CiviTime d’un serious game sur les 5 thèmes de la SERD

Un Serious Game permet d’acculturer les collaborateurs sur les sujets stratégiques de l’entreprise, de manière ludique et collaborative. Les collaborateurs ont pour mission de reconstituer une carte les menant à un trésor. Pour cela ils doivent répondre à des questions via différents jeux : memory, mastermind et duel quiz sur le thème de la réduction des déchets. L’accès au jeu se fait par un lien vers une plateforme. Le jeu se joue à la fois en individuel et par équipes de 5 à 11 joueurs.

  • 26/11 et 27/11/2020 : réunions co-animées par l’équipe RSSE de la CCMSA et CiviTime, pour rappeler les enjeux de la gestion responsable des déchets, et accompagner la constitution des équipes.
  • 30/11 au 11/12/2020 : période du jeu.
  • 14/12/2020 : publication des résultats par CiviTime et mise à disposition d’un questionnaire d’évaluation coédité par CiviTime et l’équipe RSSE de la CCMSA.
  • 06/01/2021 : réunion avec la société CviTime pour analyser les retours sur le jeu et réfléchir aux suites à donner. Comment ajuster notre communication en matière de réduction des déchets ? Envisager une nouvelle coopération avec CiviTime ? Envisager un parcours de formation RSSE sous forme de serious game ?

Site internet de la Mutualité Sociale Agricole


Catégorie association et ONG

« Jeu/défi - Le saviez-vous ? » avec les commerçants de Montlouis sur Loire

Projet porté par l’association la P’tite Brosse de Montlouis sur Loire en région.

L’association la P’tite Brosse « C’est en faisant qu’on apprend, ensemble ! » a été créée en 2019, au départ pour la gestion d’un jardin partagé, puis s’est transformée en association de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Sa devise : la P’tite Brosse décape les mauvaises habitudes pour prendre soin de l’environnement. Redevenons éco-responsables.

Dans l’impossibilité de faire l’animation en présentielle prévue le 22 novembre 2020 du fait des contraintes sanitaires, les membres actifs de l’association la P’tite Brosse ont lancé un jeu/défi sur Facebook pour mettre en lumière les actions des commerçants de Montlouis afin de limiter leurs déchets et ceux de leurs clients. En complément du jeu/défi sur Facebook, étaient proposés des temps d’échanges et de partage des expériences en termes de réduction des déchets sur la plateforme en ligne Meet.

Une vingtaine de commerçants ont été impliqués dans cette action (restaurateurs, boulangers, commerçants de bouche, pharmacie...).

Tous les 2 jours, sur tout le mois de novembre, une question était posée sur Facebook. Les participants avaient 48 h environ pour répondre. La (les) réponse (s) étaient donnée(s) au bout de 2 jours. Les trois participants les plus assidus gagnaient un lot, proposé par l'Union des commerçants de Montlouis (l'UCM).

Exemple de question :

  • « Chez quels commerçants de Montlouis peut-on acheter des œufs en apportant sa propre boîte à œufs ? »
  • « Quel restaurant de Montlouis encourage ses clients à utiliser leur propres couverts et verre pour déguster leur plat à emporter (et ainsi éviter des couverts à usage unique) ? »
  • « Où peut-on apporter tout objet contondant et les médicaments périmés, afin de ne pas mettre dans les poubelles domestiques, récupérer ses médicaments dans des petits cartons destinés à la poubelle pour éviter les sacs à usage unique ? »

Site internet de l’association la P’tite Brosse

Page Facebook


Catégorie entreprise

Mise en place de lunchbox réutilisable et consignée (Recircle/Kaledobox)

Projet porté par Ecocup Kaledobox à Nouméa, Grand Nouméa Bourail en Nouvelle-Calédonie.

Le concept kaledobox : des lunchbox durables et recyclables en matériaux innovants.

L’entreprise a profité de la SERD 2020 pour lancer des Kaledobox en Nouvelle-Calédonie. Les actions de sensibilisation et de test des produits ont eu lieu dans des restaurants de vente à emporter ainsi que dans des restaurants spécialisés dans l’évènementiel. Plusieurs actions ont également été portées auprès des étudiants sur le Campus de l’université de Nouville et sur un marché alternatif de Noël.

Quelques éléments de contexte :

L’emploi de contenant pour les repas à emporter ou repas livrés est une habitude et une vraie institution en Nouvelle-Calédonie. Récemment une loi a été promulguée visant à interdire les plastiques à usage unique. En effet, cela constitue une source de déchets importante et coûteuse pour la collectivité : bien souvent non produite localement et donc importée, difficile à collecter, puis à traiter. Il y a quelque temps, ce déchet était un objet en plastique à usage unique, désormais on le remplace par un objet toujours aussi temporaire mais qui serait compostable.

L’idée de la Kaledobox (Kbox) et de son développement est en accord avec la devise des Ecocup (gobelets réutilisables) distribués depuis maintenant 15 ans par ECOCUP DISTRIBUTIONS en métropole et depuis presque 10 ans par son antenne en Nouvelle-Calédonie : « Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas. ». Le taux de réutilisation d’un objet est le facteur par lequel on mesure et on qualifie son empreinte écologique. Ainsi, un objet durable maintes fois utilisé sera plus écologique qu’un objet à usage unique, qui plus est s’il est recyclable. En partenariat avec la Société RECIRCLE basée en Suisse, Ecocup NC se positionne donc comme un fournisseur sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie de ces lunchbox durables et recyclables. Elles sont constituée d'un matériau innovant (le PBT GF30, alliage de plastique PBT à 70 % et de fibre de verre à 30 %), de couleur bleue ou aubergine, répondant aux normes hygiéniques alimentaires UE concernant l’absence de migrations et aux caractéristiques nécessaires lors de nettoyage. Celui-ci peut ensuite, en fin de vie, être remis en granulat et pourra être refondu en un nouvel objet.

De plus, puisque sa mise à disponibilité est régie sous le mode de la consigne, la lunchbox s’intègre complètement dans une volonté d’économie circulaire. Car ainsi l’objet est en possession le temps nécessaire à une personne, et pourra trouver un nouvel utilisateur pour être réemployé. Formé d’un bol en PBT GF30 et de son couvercle transparent en Polypropylène (lui aussi thermoplastique recyclable), la Kaledobox est un objet empilable qui présente les commodités maximales d’utilisation (rigidité, lavabilité nécessaire, étanchéité lors d’un transport) pour devenir nous l’espérons, une sorte de « bouteille de gaz » pour les repas à emporter.

L’alliage du bol est donc garanti sans BPA ni phtalate, il passe bien entendu au micro-onde (au contraire d’une lunchbox métallique), au lave-vaisselle, et même au four jusqu'à 120 °C et au congélateur jusqu'à -20 °C. Le rebord du bol astucieusement conçu permet, avec le couvercle, une étanchéité complète garantissant une conservation idéale du contenu. Les deux objets (bol et couvercle) sont réfléchis du point de vue de la lavabilité pour ne pas permettre aux germes ou virus de s’y trouver (lavable à plus de 80 °C, empilables mais ventilés et donc à séchage rapide, facile pour le transport et le conditionnement).

La SERD 2020 sur Nouméa et Bourail a été l'occasion de présenter et permettre à des consommateurs de repas d’effectuer un essai, ou d’être sensibilisés au potentiel de ce contenant réutilisable sous consigne.

  • Environ 200 kbox ont été proposées à la clientèle dans 7 restaurants à emporter, durant toute la SERD et continuent de l’être au-delà.
  • À 2 reprises (mardi 26 et jeudi 28/11) en collaboration avec la MDE (Maison des Étudiants) et la société NEWREST, une sensibilisation auprès des étudiants du Campus universitaire de Nouville à un contenant réutilisable pour les repas a été réalisée.

Site internet de Kaldeobox

Page Facebook


Catégorie établissement scolaire

Questionnaire, jeux et lancement lors de la SERD d’actions pérennes

Projet porté par l’École Don Bosco de Lille dans les Hauts-de-France.

Cette école maternelle et primaire a choisi la Semaine européenne de la réduction des déchets (SERD) pour s’investir de manière pérenne sur des engagements en faveur de l’environnement. Plusieurs étapes du projet ont été présentées dans leur dossier de candidature.

Premier temps : diagnostic - Du 16 au 20 novembre

Chaque classe a participé à un questionnaire sur la gestion des déchets à l’école. Ce questionnaire a également été remis aux familles pour y réfléchir à la maison.
Cette semaine, les élèves de CM ont pesé et analysé les déchets produits par l’école.

Deuxième temps : sensibilisation, réflexion - Du 23 au 27 novembre

La semaine suivante, les élèves se sont mis au travail. Ils sont repartis du bilan du questionnaire.
Les élèves de 6 à 11 ans ont calculé leur empreinte écologique à l’aide du tapis prêté par le Forum des sciences de Lille. Les familles ont également été invitées à calculer leur empreinte écologique.
Tous les élèves de l’école ont visionné les animations du Club Citéo sur les déchets « Qui dit consommer dit recycler ». Les élèves ont également reçu l’éco-revue du Club Citéo sur le recyclage.
Les plus petits (2-7 ans) ont regardé des documentaires sur le tri et la réduction des déchets, ont fait des jeux sur ce thème (loto, mémory…) et ont fait un rallye recyclage.
Nous avons également profité de cette semaine pour élire des éco-délégués dans chaque classe.
En fin de semaine, les élèves ont réfléchi dans chaque classe à des solutions possibles (en empruntant la démarche des Bâtisseurs du possible).

Troisième temps : actions, décisions

Le 30 novembre a eu lieu la conclusion de ces deux semaines : le premier éco-conseil de l’école. Chaque délégué est venu avec les propositions et les idées de sa classe. Nous les avons présentées puis nous avons voté pour choisir ce que nous mettrons en place à l’école.

Les actions ont commencé tout de suite :

  • communication aux familles et distribution des tracts de l’ADEME ;
  • fabrication de poubelles de tri pour chaque classe et pour la cour de récréation ;
  • mise en place d’un compost collectif ;
  • mise en place de la cantine des poules (avec les restes alimentaires de la cantine et de la maison ;
  • recyclage de bouchons ;
  • recyclage des instruments d’écriture ;
  • dans chaque classe ont été nommés des responsables tri/compost ;
  • bacs à brouillon dans chaque classe ;
  • pesée des déchets de l’école chaque semaine et réalisation d’un graphique pour voir les progrès.

Suite : le projet continue durant l’année

  • Rencontre prévue en janvier avec le responsable de la cantine pour commencer un travail sur la lutte contre le gaspillage alimentaire.
  • Rencontres et échanges avec d’autres écoles lilloises engagées dans le même processus.
  • Visite d’une déchèterie et d’un centre de valorisation des déchets.
  • Participation à la semaine du développement durable du 30 mai au 5 juin.
  • Exploitation du compost et du potager.
  • Labellisation éco école et E3D.
  • Visite d’une ferme bio.
  • Travail des enseignants pour voir comment réduire également de notre côté : fournitures scolaires, outils de travail, photocopies…

Les projets ne manquent pas, et d’autres verront le jour !



Catégorie particulier

« À emporter mais sans polluer s’il vous plait »

Projet porté par Les douces Pangolines à Angers.

Alors que la réouverture des restaurants se fait de plus en plus lointaine suite aux annonces gouvernementales, la population angevine tâche d’être solidaire de ses restaurateurs. La vente à emporter connaît donc une seconde hausse très nette suite aux nouvelles mesures de confinement, confirmant une tendance de fond analysée depuis une petite dizaine d’années.

Fort de ce constat, le collectif « Les Douces Pangolines » destiné à la concertation féminine sur les sujets d’écologie angevins a chercher à faciliter l’usage de contenants personnels pour la vente à emporter. Ainsi, nous avons réfléchi à un outil permettant de localiser les restaurants acceptant les contenants des clients. L’idée d’une carte s’est très vite imposée, comme celle de l’utilisation d’un outil de cartographie libre.

Nous avons ensuite interrogé les restaurateurs et diffusé pendant la SERD la carte de nos résultats dans différents groupes dédiés à l’écologie angevine pour la compléter. La prochaine étape sera de diffuser la carte dans des réseaux moins concernés par l’écologie pour encourager cette pratique plus largement. En pleine évolution et duplicable aisément, nous souhaitons que ce projet promeuve la pratique des contenants personnels et permette de lier solidarité avec nos commerçants pendant le confinement et écologie.

Voir la carte interactive